Get Adobe Flash player

David_N._Sephiha_Esther_Eskenazi_mai_19142

 Les 14 mots imposés pour le jeu de la saint Valentin

 Sur l’annuaire pour les Nuls

annuaire pour les nuls sur la plateforme apln

 Etaient les suivants :

 illusions-escroquerie-conférence

 vie-utilisateur-téléphone

 glace-point-hasarda-cambrure

 soleil-réfléchir-parsemée-année

 &&&&&

 Te souviens-tu c’était en quatorze

 Un quatorze exactement

 En ce temps là point de téléphone

 Et encore moins de smartphone

 Pas de nom d’utilisateur ou de mot de passe

 Pour s’écrire des mots d’amour

 Je me souviens cette année

 Nos regards qui n’étaient pas de glace

 Se sont croisés lors d’une conférence internationale

 Dont le thème était “Paix dans le monde”

 Tu parles d’une escroquerie, un déballage d’illusions.

 On ne nous a pas laissé réfléchir longtemps

 Puisqu’une semaine après tu partais pour le front.

 Pendant ces quatre années nous nous écrivions

 Et chaque jour notre amour se renforçait

 Tu n’avais pas encore découvert ma jolie cambrure

 Mais tu es resté patient jusqu’à ton retour,

 Où tu te hasardas à demander ma main à mon père

 Te souviens-tu c’était en quatorze

 Un quatorze exactement

 Il faisait soleil, le parvis de l’église était parsemé

 De roses rouges emblème de toute une vie d’amour.

 -dimdamdom-

Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé

Ne serait que pure coincidence

 

Ayant pris le pli

De faire du deux en un

Voir même du trois en un

J’ai décidé d’utiliser cette lettre

Que vous avez déjà lu ailleurs 😉

Pour répondre à la proposition honnête de

Claramicalement

 En 1914, débutait une guerre mondiale terrible

qui allait durer quatre longues années.

  Certains d’entre nous ont même connu un grand-père,

une grand-mère, ou quelqu’un d’autre qui l’a vécue.

 Pour honorer ces personnes, et savoir comment

on vivait il y a cent ans exactement, et ce qui s’est passé,

 je vous propose une nouvelle chronique à laquelle vous pourrez participer,

 sous quelque forme que ce soit 

 ( en commentant ou non, en prose, en vers…),

Pour en savoir plus c’est ICI

Aussi pour compléter ma prose ci-dessus

Sur le sujet du mariage en ces temps de guerre

J’ai trouvé ce petit témoignage

Qui je vous garantis n’est vraiment que pure coïncidence🙂

 1914-1918: le destin bouleversé des familles

Par Jean-Michel Ulmann le 14 novembre 2013

 

 • Mariage de guerre, mariage heureux

« Mon grand-père, Francisque, né à Lyon en 1888

était employé aux écritures comptables dans une société de sa ville natale

où son avenir semblait tout tracé: carrière à Lyon et mariage avec une Lyonnaise. 

La guerre en a décidé autrement en l’envoyant 
au front,

au sein du 3e R.I., où il sera blessé à plusieurs reprises,

ce qui lui vaudra de passer à l’arrière pour quelques semaines de convalescence.

Il se retrouvera ainsi à Agon-Coutainville, petite station balnéaire de la Manche

où des hôtels et des villas avaient été réquisitionnés

comme lieux de soins et de repos pour les combattants.

Dès le lendemain de son arrivée, il poussa la porte du bazar Percepied

– nom d’autant plus pittoresque qu’il était blessé au pied –

pour y acheter une carte postale, afin de donner des nouvelles à ses parents. 

La vendeuse se nommait Adrienne.

Elle avait 22 ans, lui 28. Ils ont longuement bavardé,

ont fait de longues promenades en bord de mer. 

Il lui promit que s’il échappait à cette boucherie, il reviendrait l’épouser. 

Il en réchappa et se hâta de tenir parole, 

l’épousant en 1919 à Agon et ouvrant rapidement un bazar,

où il vendait des articles de pêche,

des jouets de plage, des produits photographiques,

et Adrienne des étoffes, de la parfumerie,

des articles de ménage, sans oublier… des cartes postales! »

Témoignage de Xavier Guyot. 

 

14 réponses à Te souviens-tu c’était en 1914!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je???

Mon blog
Un peu loufoque
Parfois plein d' émoi
C'est aussi moi
Quelques coups de gueule
Ce sont eux qui le veulent
De l'humour
J'en ai eu toujours
Mes amours
Ils sont dans le four
De l'amitié
Je distribue à volonté
De la poésie
C'est juste pour rimer avec zizi
Rien de pire
Que de ne pas sourire
Voilà un peu de moi
Pour toi!!!

-dimdamdom-

Ma musique au fil du temps
Rejoignez moi!!!
Votre blog sur APLN-blog.fr

APLN-blog.fr

Mes communautés

communaute les passeurs de mots

le coin de ma poésie

Le coin des poètes