Get Adobe Flash player

Archives mensuelles : septembre 2015

12020032_764173513705018_8507919427572405665_n

Voici ma brève participation au jeudi poésie

Chez les Croqueurs de môts mené par Jill-Bill

Zemanta Related Posts Thumbnail

vieillirensemble

Pour ce jeudi poésie mené par notre chère amie Jill-Bill

Voici un petit poème que j’ai trouvé sur le net.

Mais je vous le dis ici

Cela m’en a coûté de le partager

J’ai un peu de mal en ce moment

Pour avoir d’aussi belles pensées!!!

vieillir

 

Zemanta Related Posts Thumbnail

Pour le jeudi poésie orchestré par notre amie Lilousoleil

J’ai choisi un poème que je dédie à une aminaute

(bien plus depuis que nous nous sommes rencontrées)

Sans toutefois la citer, j’attends de voir si elle se reconnaitra 😉

J’ai reçu ce poème de mon beau-frère

De pure souche nantaise

Et comme dans cette fable

Il ressent cette nostalgie des anciens chantiers navals!!!

 

Jean, Jules, et le pachyderme (fable moderne)

 

Au coeur de la cité : une île mystérieuse.

Elle abrite, depuis peu, des bêtes bien curieuses.

La plus grosse d’entre, elle sortant le plus souvent.

Amuse les curieux qu’ils soient petits ou grands.

 

Voyant cela d’en haut, où il s’en est allé ..

« Tiens Tiens! se dit Jules, j’aurais du remarquer!

Il se passe là-bas des choses bien étonnantes.

Que se trame t’il donc dans cette bonne ville de Nantes? »

 

Il interpelle Jean, fabuliste voisin :

Avait-il observé l’objet de ce tintouin?

« Attends donc un instant, que je prenne ma lorgnette …

Je vois un éléphant, une réplique parfaite! »

 

« C’est bien ce que je crains … Ils sont à me copier.

Il faut que j’y retourne, je vais manifester!

Peux-tu me dire avant, toi qui connais les bêtes,

Pourquoi un pachyderme, pour animer leurs fêtes? »

 

« Il est connu pour ça : il a une grosse mémoire.

Ils l’utilisent peut-être pour rappeler l’histoire.

Le promenant sans cesse sur les friches de chantiers,

Que quelques temps avant ils avaient arasées. »

 

« Tu as raison, dit Jules, mais je remarque aussi

Encore quelques hangars, qui ne sont pas détruits.

Je ne vois plus, hélas! tous ces jolis navires,

Ils me faisaient rêver avant de repartir »

« Je n’observe plus rien, quand arrive le soir,

Seulement quelques anneaux qu’ils allument dans le noir.

Quant aux hangars, je sais, ils servent de bistrots,

Les fêtards s’y amusent et parfois tombent à l’eau. »

 

Quand j’écrivais mes fables, je les faisais parler,

Ces animaux que j’aime pour leur humanité.

Mais l’éléphant, lui …

Il nous enfume, hélas, et fait beaucoup de bruit.

Semblant chercher en vain un endroit bien pour lui.

Et les nantais, eux …

En regardant ces lieux. Ont-ils la nostalgie

De leur port disparu qui avait tant de vie.

-Jean, Jules et JC Doussin Le 01/02/2009-

l'éléphant

maison-hommes-et-techniques-ateliers-chantiers-nantes-310144_4

 

Zemanta Related Posts Thumbnail

Coucou me revoiloù!!!

Tout est si compliqué pour moi en ce moment

Que je saute sur l’occasion du premier défi de la saison

Chez les Croqueurs de Môts  pour dire des môts d’oiseaux.

Oh mais attention c’est Lilousoleil qui nous le demande gentiment

Pour la barre 149 qu’elle préside.

Alors voici pour toi ma chère Lilou

Et merci de m’avoir permis de me défouler 😆

lesgrosmots

Nous autres, les Titou,

Une ou deux fois par mois,

On peut tous faire les fous,

Sans maman et papa

 

On prépare le goûter :

Ketchup – Bonbons – Cola,

Des gâteaux tout sucrés

Et plein de chocolat

 

Mais surtout sans rougir,

Ni se faire rouspéter,

On a le droit de dire,

Des gros môts à volonté :

 

Crotte de bique à ressort,

Pipi d’chat, pipi d’chien,

Proute de dinosaure,

Cucu, cacaboudin

C’est ça, les gros môts

Des tout-petits,

Attention, c’est reparti :

Je pète dans tes chaussettes,

Je rote dans ta culotte,

Pipi-rouette, caca-houette,

Zizi, zouzou, p’tite crotte

C’est ça les gros môts

Des tout-petits,

Même si c’est pas beau,

C’est : youpi !

 

Quand tu es énervé,

Après n’importe qui,

Ferme ta porte à clef

Et pousse plein de cris

 

Les lapins, les plus sages :

Lancent même des horreurs,

C’est bon et ça soulage,

Comme un jour sans chasseur

 

Quand t’es seul, fais comme eux,

Saute partout, lâche-toi,

Dis tout ce que tu veux,

Les gros môts sont là pour ça :

 

Que tu prépares un bon goûter,

Crotte de nez,

Made in Titou,

Ou que t’aies besoin de crier,

Poils aux pieds

Comme un gros loup

 

Dis-toi que les gros môts sont fait,

Pour nous calmer,

Mais jamais ô grand jamais :

Pour se disputer…

 

Poème glané sur le net

 -Auteur inconnu-

 Ben voilà, du coup je me sens mieux

 Et vous???

Qui suis-je???

Mon blog
Un peu loufoque
Parfois plein d' émoi
C'est aussi moi
Quelques coups de gueule
Ce sont eux qui le veulent
De l'humour
J'en ai eu toujours
Mes amours
Ils sont dans le four
De l'amitié
Je distribue à volonté
De la poésie
C'est juste pour rimer avec zizi
Rien de pire
Que de ne pas sourire
Voilà un peu de moi
Pour toi!!!

-dimdamdom-

Ma musique au fil du temps

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Rejoignez moi!!!

Votre blog sur APLN-blog.fr

APLN-blog.fr

Mes communautés

communaute les passeurs de mots

le coin de ma poésie

Le coin des poètes